Si vous souhaitez davantage d'informations, vous pouvez nous contacter par mail :

accueil@mvcbayonnecentreville.org

Mesures d'Urgence Région Nouvelle Aquitaine : dispositif Aide à la Jeunesse

Bonjour à tous,

 

 

 

Suite à des échanges avec certain(e)s d’entre vous cette semaine ou les semaines précédentes concernant des soutiens de la Région pour les jeunes, notamment lycéens ou leurs familles, je vous fais suivre deux informations capitales à relayer auprès des familles elles-mêmes, assistants sociaux, structures de proximité... mais également auprès des services économiques de vos collectivités pour toucher les artisans, commerçants ayant des jeunes scolarisés (point 2).

 

 

 

  1. un dispositif d’aide aux lycéens (ordinateurs portables, clés 4G pour ceux qui n’ont pas d’accès internet).

 

Ce dispositif est ouvert pour tous les lycéens des établissements publics ou privés qui auraient besoin d’un ordinateur. Le dispositif a été ouvert dès le confinement du printemps mais reste d’actualité si des besoins se faisaient sentir. Les lycéens (ou leurs familles) doivent se rapprocher du proviseur de leur établissement (à défaut du CPE, de l’assistante sociale...) le plus tôt possible. C’est le proviseur et lui seul qui centralise les demandes et fait le prêt du matériel remis en état par les agents du service informatique de la Région Nouvelle-Aquitaine. Il reste des ordinateurs portables sur l’ensemble du territoire régional et les équipes de la Région.

 

 

 

  1. un fonds de solidarité a été voté à la Commission Permanente du mois d’octobre (1,5 M€) dans le cadre du plan de relance à destination des familles des lycéens qui sont touchées économiquement par la crise (perte d’emploi, chômage partiel, fermeture des entreprises liées au confinement). De la même façon, les familles doivent se rapprocher des proviseurs des établissements de leurs enfants. L’aide doit permettre de payer les factures des frais de scolarité (hébergement, frais de restauration, de transport...).

 

https://jeunes.nouvelle-aquitaine.fr/actualite/covid-19-une-aide-exceptionnelle-pour-les-familles-en-difficulte-financiere

 

 

 

Les aides sont mises en place dans le contexte d’urgence et n’ont pas vocation à perdurer. Il faut que les familles fassent remonter leur demande rapidement d’ici le 30/11. Les établissements apporteront tout de même de la souplesse dans la prise en compte de ces demandes.

 

 

 

Bien cordialement

 

 



Brigade de solidarité populaire

Le mouvement est né du premier confinement et revendique une dimension internationale. Localement, il procédera à la première collecte et distribution de produits de première nécessité, ce vendredi 13 novembre.

 

Ce vendredi 13 novembre, de 17h30 à 20 heures, la "Brigade de solidarité populaire" de Bayonne tiendra sa première permanence, au 13, rue Lagréou, dans les locaux de la peña Hitza Hitz.

Chacun peut y déposer des produits de première nécessité: denrées non périssables, produits d’hygiène, masques et gel hydroalcoolique, croquettes pour chiens… Un autre rendez-vous est prévu, chaque semaine, le mardi, aux mêmes horaires. C’est aussi lors de ces deux permanences hebdomadaires que les personnes dans le besoin peuvent venir se fournir.  

Les Brigades de solidarité populaire se définissent comme "un réseau de solidarité international mis en place par des personnes confinées".

Ce réseau revendique "la nécessité de construire nos propres outils de solidarité et de partage pour faire face à la crise en cours et au-delà". "

En respectant les mesures sanitaires indispensables, nous nous organisons pour venir en soutien aux personnes isolées et précaires, qui sont les deuxièmes victimes de cette épidémie et de cette crise sociale", indique le site de l’organisation. Celle-ci assume une dimension politique qui dénonce "les politiques néo-libérales". 

Il est possible d’entrer en contact avec le groupe de Bayonne via le courriel: brigadesolidaritebaiona@protonmail.com

 

 


Détresse, violences, isolement...

Cellules d’écoute, numéros d’urgence contre les violences conjugales et intra-familiales, accueil par des associations locales : des solutions existent pour les personnes rendues plus vulnérables par le confinement.

Il est utile de savoir que des dispositifs de soutien psychologiques sont mis en place, pendant cette période, dans tout le département.

 

Deux postes d’urgence médico-psychologique ont été mis en place par les centres hospitaliers. Il s’agit de cellules d’écoute et de soutien, comme celles du Centre hospitalier de la Côte basque, joignable au 05 59 44 41 30 ou par mail à secr.sasacor@ch-cotebasque.fr (ouverture de 10 h à 17 h)

Ces cellules départementales viennent compléter le numéro vert national 0 800 130 000 (24 h/24 et 7 j/7) qui peut orienter les personnes vers une prise en charge médico-psychologique en lien avec la Croix-Rouge et le réseau national de l’urgence médico-psychologique.

 

Pour les violences conjugales et intrafamiliales, le numéro d’urgence est le 17. Il convient de rappeler que pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d’une intervention sur place, il faut contacter les services de première urgence : le 17 est à disposition des victimes, de même que le 114 pour les personnes ne pouvant parler (alerte SMS). Les services de police ou de gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112) ou le Samu (15) restent mobilisés pour les situations d’urgence.

Le numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de toute formes de violences ainsi qu’à leur entourage et aux professionnels concernés : le 3919 #Réagir3919. Il est disponible 7 j/7 : du lundi au vendredi de 9 h à 22 h et le samedi/dimanche de 9 h à 18 h. Pendant la période de confinement, les horaires indiqués sont de 9h à 19h, du lundi au samedi.

 

Des structures locales d’accueil, d’écoute et d’orientation qui permettent directement de répondre aux appels téléphoniques et/ou prendre contact avec toute personne ayant laissé un message vocal ou e-mail. 

C’est le cas des associations Du côté des femmes via accueil@ducotedesfemmes64.fr ou 05 59 06 87 70;  Atherbea via laevc@atherbea.fr ou 05 59 46 40 86, du centre social Sagardian (Saint-Jean-de-Luz)via vie.sagardian@gmail.com ou 05 59 08 04 04 et 06 41 02 52 87; du centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) via secretariat@cidff64.fr ou 06 37 95 78 22, du Planning familial planningfamilial.paysbasque@gmail.com ou 09 83 86 73 06, de l’association d’aide aux victimes ACJPB à Bayonne via acjpb64@orange.fr et 05 59 59 45 93; de l’unité de victimologie via uvie@ch-cotebasque.fr ou 05 33 78 81 37.

 

Le numéro d’urgence pour l’enfance en danger, le 119, continue à être joignable 24h/24 et 7 j/7. On peut composer le 119 si l’on est témoin, même auditif, même dans le doute, de violence commise sur un enfant, quelle que soit sa nature. Cela vaut également pour les enfants et adolescents confrontés à une telle situation pour eux-mêmes ou pour un autre mineur en danger. L’appel, gratuit depuis tous les téléphones, n’apparaît sur aucun relevé téléphonique.

La cellule de recueil d’informations préoccupantes (CRIP) du Conseil départemental reste également active, en semaine de 8h30 à 17h30, au 05 59 11 42 45 et/ou par mail : cded@le64.fr

Les associations de protection de l’enfance restent également, plus que jamais, à l’écoute pour fournir des conseils ou des orientations vers des services compétents, notamment : La voix de l’enfant au 01 56 96 03 02, L’enfant bleu – enfants maltraités au 01 56 56 62 62, Colosse aux pieds d’argile au 07 50 85 47 10, Stop maltraitance / Enfance et partage au 0 800 05 1234.

 


Pour les familles

Les experts de la plateforme téléphonique Le fil des parents continue à accompagner les parents le lundi de 14h à 16h30, les mercredi et jeudi de 9h à 11h et le vendredi de 14h à 18h30 au 05 59 46 78 85.

 

Il s’agit d’une écoute anonyme dont l’objectif est de soutenir et orienter les parents si nécessaire vers les structures partenaires œuvrant sur les territoires.


Le pôle parentalité reste à votre écoute pour toute question.

La Caf des Pyrénées-Atlantiques

Le RESEAU APPUI PARENTS du 64

Toutes les initiatives locales à l'attention des familles et proposées sur le département

Suivez le lien


Portage de repas

 

Vous résidez sur la commune de Bayonne ? Vous êtes retraité(e) et/ou en situation de handicap ? Vous avez besoin de repas équilibrés et diversifiés ?

Le service du Portage de repas à domicile du CCAS de Bayonne vous propose la livraison de repas variés et équilibrés, de façon temporaire ou régulière. Le service livre des repas en liaison froide, à réchauffer par vos soins. Les livraisons sont assurées pour les repas du lundi au dimanche.

Pour bénéficier du service de portage des repas, il vous suffit de contacter le service Restauration du CCAS.

Le CCAS contribue à permettre aux personnes en situation de handicap ou de dépendance de pouvoir rester à leur domicile si telle est leur volonté.

 

Services publics

CCAS - Service de restauration 

Adresse:  30 Place des Gascons
64100 Bayonne

Horaires :  Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h

Courriel

Tél. : +33 5 59 50 50 96